Ecoutez cet article

Le secrétaire permanent du Parti du Peuple Pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Emmanuel Ramazani Shadary, largue déjà ses troupes sur le terrain en prévision des élections de 2023.

Le numéro 2 du parti de Joseph Kabila se veut plus prévoyant et veut s’assurer d’une victoire électorale certaine.

Il a réuni vendredi 17 juillet, au siège du parti à Kinshasa, les quatre secrétaires exécutifs fédéraux adjoints de Kinshasa et les secrétaires exécutifs communaux de 24 communes de la capitale, à l’occasion du lancement des activités du parti sur l’ensemble du pays.

M. Ramazani a transmis aux animateurs des structures de base de son parti des orientations politiques et tactico-stratégiques pour la redynamisation du parti phare du Front Commun pour le Congo.

Dans le même ordre d’idées, plusieurs réunions avec différents organes du parti sont inscrites dans l’agenda de l’ancien candidat du FCC à l’élection présidentielle de 2018.

Il convient de noter que toutes les manifestations projetées seront réalisées dans le respect des mesures sanitaires édictées par les autorités publiques en rapport avec la pandémie du Coronavirus.

Ouragan Fm

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

  1. LETTRE OUVERTE A EMMANUEL RAMAZANI
    Cher compatriote,
    Je commence ma correspondance par une maxime chère à Victor Hugo, ‘’ La trahison n’épargne jamais le traitre.’’ L’auteur du nom chrétien que tu portes fut une fois l’objet de la traitrise de la part de l’un de ses disciples du non de Judas Iscariote. En tant que lecteur de la Bible, tu connais bien le sort de cet apôtre que Jésus-Christ a délibérément qualifié de ‘’fils de perdition’’. Le paysage politique de la RDC est plein d’illustrations de complicité qui n’ont nullement bénéficié les commanditaires. L’un des exemples typiques est celui de l’Eglise catholique qui a une fois trahi l’esprit de la révolution congolaise en foulant aux pieds les résultats de la Conférence Nationale Souveraine Exécutoire dont la finalité consistait à créer un Etat de droit en RDC. Cette mauvaise foi s’est résulté par l’invasion de la RDC par le Rwanda et donna libre cours aux étrangers dans la chose publique de la RDC, Joseph Kabila, le Rwandais étant l’un d’entre eux. A l’heure qu’il est, cette Eglise regrette son comportement diabolique. Ipso facto, cher compatriote Emmanuel Ramazani, tu as déjà trahi la RDC de bien de manières. En échange de quelques deniers, tu t’es prosterné devant un petit étranger sans éducation avec l’espoir de te faire propulser au pouvoir un jour. Imbibé de sang humain et bas de moral, tu n’y parviendras jamais car le peuple congolais ne mérite en aucune façon un leader souillé de ton genre. Il est grand temps que les Congolais de toute tendance s’unissent pour barrer la route à cette plateforme politique (FCC) qui ne règne que par la terreur. Que les Congolais ne cèdent pas même d’un iota à la culture d’intimidation que le FCC vient d’implanter sur son sol congolais en complicité avec Joseph Kabila. Il est grand que le FCC emboite le pas au MPR pour s’effacer éternellement de la scène politique congolaise. Après tout, le FCC s’apparente au COVID-19 dont il faut se distancer.
    Cher compatriote Emmanuel, les membres du MPR avaient une fois opté pour la tyrannie comme moyen de gouverner par excellence. Ils avaient tué, violé les femmes congolaises et pillé les fonds publiques comme bon leur semblait. Quel sort a connu le MPR ? Je te rappelle tout simplement que le tout se paie ici-bas et que dans les jours à venir le FCC verra ce qu’on aucun jour n’a vu. Le sang des innocents congolais qui s’écoule au quotidien ne restera jamais impuni.
    Ton Compatriote

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici