Ecoutez cet article

« C’est au pied du mur qu’on voit le maçon », c’est qui revient à dire qu’on ne peut juger de la compétence de Dénis Kadima à la tête de la Commission Électorale Nationale Indépendante qu’en le voyant travailler.

C’est ce que Jean Baudoin Mayo Mambeke, opine sur le choix controversé du remplaçant de Corneille Nangaa à la centrale électorale.

« Il faut donner du temps à Denis Kadima (…), il doit être jugé par les actes », a déclaré l’ancien secrétaire de l’Union pour la nation congolaise (UNC).

Ce haut cadre du parti cher à Vital Kamerhe estime que « l’assemblée nationale n’a pas fait le forcing mais plutôt elle s’est assumée ».

L’Assemblée nationale a déclaré recevable le rapport de la Commission mixte paritaire, chargée d’examiner les procès-verbaux de désignation de nouveaux membres de la CENI) soumis à l’appréciation du bureau de Christophe Mboso.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici