Ecoutez cet article

C’est une projection du député national Lumeya Dhu Malegi. “En 2023, je vois plutôt un combat politique qui va opposer le camp de Tshisekedi-Kabila-Kamerhe au camp de Fayulu, Bemba,Muzito et Katumbi”

L’ancien ministre des affaires foncières estime que “le bilan positif du gouvernement post alternance va sans aucun doute, dicter la consolidation de la coalition FCC-CACH lors des élections de 2023”

Menace d’implosion de la coalition au pouvoir

Après l’escalade verbale enregistrée ces derniers jours entre militants et cadres de la coalition, l’ancien ministre des affaires foncières pense que “le divorce entre le FCC et le CACH est une éventualité à écarter, étant donné que les leaders de ces deux plateformes n’ont jamais parlé de rupture”.

car, poursuit-il, “ils partagent tous deux, la passion du Congo à travers leurs héritages respectifs, le peuple d’abord pour Félix Tshisekedi et ne jamais trahir le Congo pour Joseph Kabila”.

Le Vice-Président de la Dynamique pour la démocratie au Congo (DDC) suggère la convocation des universités de la coalition à l’image des universités en France. Objectif, permettre aux deux leaders de transmettre à leurs lieutenants et militants leurs visions pour la RDC.

C’est dans ce contexte que les membres du FCC sont en retraite, depuis lundi à Kisantu au Kongo central, pour évaluer la marche de la plateforme et l’état de la coalition.

Eric M. Ambago

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici