Écoutez cet article

Alors que les partis de l’opposition ont déjà tous investis leurs candidats à la prochaine présidentielle, le PPRD, la Majorité présidentielle (MP) ou encore le Front Commun pour la République (FCR) ne se sont pas encore prononcés officiellement sur leur candidat. Cependant, plusieurs cadres du PPRD évoquent le fait que Joseph Kabila est encore éligible.

Joseph Kabila a droit à un nouveau mandat présidentiel, selon l’interprétation de la constitution faite par Ferdinand Kambere. Le secrétaire permanent adjoint du PPRD s’est confié à actualite.cd et s’explique.

«Le troisième mandat, la constitution l’interdit. L’article 70 de la constitution dit que le mandat du président de la République est de cinq ans. Il est renouvelable une seule fois. Parlez du troisième mandat biaise la question. Ce que nous disons scientifiquement, c’est qu’à partir de la révision de la constitution en 2011, la révision d’un principe de suffrage universel a ouvert un droit à Kabila. En 2011, c’était le premier mandat présidentiel avec la révision. Avec les élections aujourd’hui, ce sera le deuxième mandat. Il a encore droit d’exercer sous le nouveau régime constitutionnel, à partir de la révision, un nouveau mandat qui sera un deuxième mandat selon la constitution », a-t-il dit.

De son côté, Papy Pungu, président de la ligue des jeunes du PPRD, se confiant également à actualite.cd en marge d’une matinée politique de son parti le 25 juillet 2018, s’est également exprimé de la même manière.

« La constitution dont Joseph Kabila parle, c’est celle révisée en 2011. Il y a la constitution de 2006 où Kabila a été élu au second tour. Et cette constitution a été modifiée, et a permis à Joseph Kabila d’être réélu à un seul tour en 2011. Et nous disons que nous soutenons Kabila par rapport à cette constitution modifiée en 2011, donc il va respecter la constitution modifiée en 2011. Qu’est-ce que vous-voulez encore entendre ? », interroge Papy Pungu, président de la ligue des jeunes du PPRD.

Ces discours interviennent dans un contexte marqué notamment par l’émergence d’un des slogans du PPRD : « Kabila président élu et éligible ». Ce qui provoque notamment la colère du Comité Laïc de Coordination (CLC) et de l’opposition.

actualite.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici