Ecoutez cet article

Réagissant ce week-end sur plusieurs questions liées à la gestion des finances, l’Inspecteur Général des Finances Jules Alingete est aussi revenu sur le dossier de l’EPST au sujet des 16 millions des dollars du TENAFEP en précisant qu’il s’agissait d’une incompréhension, « Nous avions souhaité que les fonds qui étaient destinés à l’EPST puissent suivre la voie bancaire et que le Ministre de l’EPST, pour des raisons de célérité, avait souhaité que cela passe par des circuits que vous appelez Maboko Banque », indique-t-il.

Et d’ajouter « qu’il y a eu des inquiétudes. Nous devons tous éviter la manipulation des fonds importants par les individus. Autant que nous disons que les recettes doivent aller directement à la banque, autant aussi quand nous devons payer la rémunération, les collations ou les primes, nous souhaitons que ça soit par voie bancaire ».

Jules Alingete précise que les fonds n’étaient pas sortis, « Le ministère de l’EPST n’avait pas ces fonds. Il avait demandé les fonds, le gouvernement via le ministère des Finances avait payé, en disponibilisant les fonds au guichet de la Banque centrale du Congo (BCC). C’est au niveau de ce guichet que les fonds sont restés. Ils ne sont pas arrivés à l’Espt. Nous avions dû intervenir, parce qu’il fallait corriger la procédure. Que les fonds soient retournés au compte général du Trésor pour qu’on corrige la procédure. Là, nous ne pouvions pas parler du détournement au moment où l’ESPT n’avait pas encore eu ces fonds », a-t-il conclu.

24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici