L’organisation des défense de droits de l’homme, la Voix des Sans Voix (VSV), demande au Gouvernement congolais d’admettre l’homme d’affaires libanais Samih Jammal aux soins appropriés à son état de santé actuel à la Prison centrale de Makala (PCM).

Le patron de la société Samibo a été condamné en juin dernier à 20 ans de servitude pénale pour détournement de fonds public dans le procès de 100 jours.

” la VSV demandé aux autorités rdcongolaises de tout mettre en œuvre pour le transfert de M. Samih Jammal dans un centre de santé de son choix où il bénéficierait des soins appropriés, en prenant toutes les mesures de sécurité nécessaires en cas des craintes de sa fuite”, souligne le communiqué de VSV.

Pour la VSV, Samih Jammal mérite la même attention et le même traitement que son co-accusé Vital Kamerhe en ce qui concerne les soins médicaux.

L’ONG rappelle que ce serait un grand recul en matière de droits humains si l’homme d’affaires libanais âgé de 82 ans arrivait à mourir entre les mains de l’État congolais.

Auguy Mudiayi
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici