Lors de la reprise du procès de 100 jours ce lundi 25 mai, Jammal Samih, responsable de la société Samibo a affirmé avoir perçu 57 millions pour les maisons préfabriquées.

Par contre, il ne se rappelle si c’était avant ou après la signature de l’avenant avec l’État congolais.

De l’autre côté, le ministère public a notifié que les fonds ont été débloqués par l’État avant la signature du contrat, et ce dit paiement aurait été fait sur aucune base.

En outre, le responsable de Samibo insiste qu’il est innocent et à plusieurs différentes questions du juge, il dit de ne pas se souvenir de cela.

Rappelons que Jammal Samih est accusé dans le détournement de fonds publics en rapport avec les maisons préfabriquées.

J.NK

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici