Ecoutez cet article

Les violons ont du mal à s’accorder au sein de l’Union pour la nation congolaise sur la condamnation de Vital Kamerhe. L’ancien ministre d’état au budget, Baudouin Mayo et cadre au sein de ce parti refuse de parler d’un procès politique.

« La condamnation de VK est judiciaire, elle n’est pas politique », dit-il. D’après lui, ceux qui parlent d’un procès politique rendent un très mauvais service à Vital Kamerhe. L’ancien secrétaire général de l’UNC digère mal les marches de protestation initiées par son parti pour s’opposer à la condamnation.

Baudoin Mayo affirme qu’il n’y a aucun problème entre lui et Vital Kamerhe qu’il considère comme frère. Quant à sa position contraire au sujet de l’interdiction des députés de l’UNC à prendre part aux réunions du CACH suivant le mot d’ordre du nouveau SG, Me Mayo se dit pas du tout dérange et assume ses propos relayés sur son compte twiter.

« Billy Kambale, c’est mon jeune frère. Il a évolué au parti sous ma coupe. Je lui avais dit que s’il était nommé secrétaire général du parti, cela ne me dérangera », a-t-il ajouté.

Et de conclure : « C’est moi qui ai créé l’UNC. Du moins, tous les textes. Je les ai initiés sur instruction, bien sûr du président national. Ensuite, j’en ai parlé avec les autres, dont JB Ewanga, Claudel Lubaya, Justin Bitakwira. Les autres ont quitté, je suis toujours là ».

4pouvoir

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici