Ecoutez cet article

C’est un jeu de ping pong auquel se livre la classe politique congolaise.

Alors que la plateforme politique Lamuka accuse le pouvoir en place de vouloir un bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante totalement acquis à sa cause, le parti présidentiel, lui rétorque et accuse à son tour l’opposition Genevoise, de chercher elle, les voies et moyens pour politiser la centrale électorale.

Intervenu ce mercredi sur la Radio Top Congo Fm, Augustin Kabuya rejette ce qu’il qualifie des allégations de l’opposition politique sur ses accusations relatives à la conquête de la Ceni.

Pour ce secrétaire du parti présidentiel, Lamuka, principale plateforme de l’opposition politique en RDC, politise cette institution d’appuie à la démocratie, en envoyant des communiqués pour être lus au nouveau de la composante des confessions religieuses.

« Parlant du processus électoral. C’est eux qui veulent à tout prix politiser la CENI. Est ce que vous avez déjà appris que nous de la famille politique du Chef de l’État, nous avons déjà envoyé un communiqué pour être lu au nouveau de la composante des confessions religieuses ? La réponse est non. Fayulu est fort dans des spectacles, c’est ça sa spécialité, il n’y’aura absolument rien. », a t-il confirmé.

Cela fait plus de 2 mois maintenant que le différend perdure entre le régime de Tshisekedi et l’opposition politique sur le processus électoral.

Au cours d’une conférence de presse tenue le mardi 24 Août 2021, la coalition Lamuka dirigée par le duo Martin Fayulu et Adolph Muzito, a évalué la crise politique que traverse le pays en rapport avec la mise en place des organes de la Commission Electorale Nationale indépendante (CENI).

Ces deux opposants projettent une marche dans les grandes villes du pays, le mercredi 15 septembre 2021 pour dire « non au glissement, non à la fraude électorale. ».

Les leaders de LAMUKA constatent qu’il y’a « la détermination morbide de Félix Tshisekedi de mettre en place un bureau de la CENI totalement politisé et acquis à sa cause ».

D’après ces deux opposants farouches, LAMUKA et le peuple congolais n’accepteront aucun glissement ni aucune fraude lors des élections de 2023.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici