Ecoutez cet article

“Il y a plusieurs griefs” mis à la charge du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, visé par une motion de censure.

Le député national Daniel Mbau, un des signataires de cette initiative parlementaire précise, à TOP CONGO FM, que “nous lui reprochons de beaucoup de choses dont l’immobilisme, la recrudescence de l’insécurité à l’Est du pays, la mauvaise gouvernance, l’entretien des relations chaotiques des institutions, l’indélicatesse et manque de respect vis-à-vis de l’autorité suprême”.

Motion encore en gestation

“La motion est en gestation. Nous sommes en train de collecter des signatures pour évincer le Premier ministre dans les heures qui suivent”, révèle Daniel Mbau.

Avant d’y arriver, “nous lui avons donné un ultimatum endéans duquel il devait démissionner, malheureusement, il n’a pas satisfait à la demande des parlementaires”.

Destitution certaine

“Nous allons mettre en cause la responsabilité politique du gouvernement en destituant le Premier ministre et son gouvernement”, dit-il confiant.

“Dans 48 heures, si le Premier ministre ne dépose pas sa démission, on va révéler le nombre de signatures récoltées”.

Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici