Écoutez cet article

Agir pour les élections transparentes et apaisées (AETA) et 33 autres ONG demandent à la Cour Constitutionnelle de faire preuve d’indépendance et de dire le droit dans la gestion du contentieux électoral né de la requête déposée par Martin Fayulu et Théodore Ngoy.

« A la Cour Constitutionnelle de dire le droit et rien que le droit, en toute indépendance, honnêteté et sincérité dans la réalisation de sa mission constitutionnelle consistant à examiner les recours en contestation des résultats électoraux et de ne publier que les résultats définitifs qui fassent triompher la vérité des urnes, de la paix dans le pays, de la stabilité et de la légitimité des institutions établies et du développement socio économique de notre peuple », disent ces organisations dans un communiqué publié ce dimanche dans le cadre du suivi-évaluation de la 18e synergie des ONG de Kinshasa, sur initiative du Conseil Provincial des ONGD de Kinshasa.

Ces organisations estiment que « la position impartiale » de la Cour constitutionnelle « éviterait au pays de sombre dans une crise politique aux conséquences imprévisibles ».

actualite.cd

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici