Ecoutez cet article

À l’issue de son sit-in organisé ce jeudi 25 avril devant le siège de la société de télécommunication Vodacom, la LUCHA a déposé un mémorandum contentant des propositions faites à l’endroit de ladite entreprise, pour améliorer ses services.

À titre indicatif, la LUCHA propose qu’avec 50 unités, les abonnés Vodacom obtiennent 9 minutes, 100 SMS et 30 mégas.

Signalons par ailleurs que quelques mouvements citoyens se sont joints à ceux de la LUCHA au cours de ce sit-in, à l’instar de ECCHA-RDC/Patrimoine National, Il est Temps ou encore La Rue.

(Ci-dessous, les détails du mémo)

Nous vous appelons incessamment à :

Baisser sensiblement le coût de vos services en fonction non seulement du pouvoir d’achat du Congolais, de l’impératif d’un gain normal, de la diminution de vos charges fiscales et de vos tarifications antérieures.

A ce titre, nous vous appelons vivement à adopter la tarification suivante :

25 unités : 5 minutes, 50 SMS et 15 mégas ;
50 unités : 9minutes, 100 SMS et 30 mégas ;
100 unités : 20 minutes, 180 SMS et 50 mégas ;
500 FC: 100 mégas ;
1650 FC: 2GB pour 3jours.

Améliorer la qualité de la connexion aussi bien pour les appels vocaux que pour
Internet.

Rétablir la facturation honnête par seconde afin que celui qui a un forfait d’une minute communique effectivement pendant 60 secondes.

Cher opérateur de télécommunication Vodacom, nous sommes conscients qu’en tant qu’entreprise, votre objectif premier est la réalisation d’un profit, telle est la logique du marché. Néanmoins, les affaires, aussi bien en France qu’en RDC, doivent générer un profit raisonnable et les entreprises ont, au-delà de la recherche du bénéfice, une responsabilité sociale (RSE) dans le relèvement des communautés des entités géographiques dans lesquelles elles interviennent.

Pour ce faire, Vodacom devrait s’acquitter de sa responsabilité sociétale au profit de ses consommateurs congolais. Plusieurs entreprises au monde ont déjà investi dans les RSE et publient régulièrement leurs rapports RSE et ce, depuis les années 2000.

Cher opérateur de télécommunication Vodacom, ce que nous vous avons recommandé est de l’ordre du réalisable et du faisable. Réduire vos tarifs,
améliorer la qualité de la connexion, rationaliser les mécanismes de transfert via mobile Banking et harmoniser le temps de communication vous fera gagner un bénéfice normal, fera respecter votre entreprise en la hissant au rang des géants de la Télécoms en Afrique et attirera de nouveaux abonnés.

AGISSEZ SANS ATTENDRE.

Si au bout de 7 jours, les recommandations émises ne sont pas rencontrées, nous reviendrons à charge la semaine prochaine pour camper devant votre siège où nous passerons nuit et jour jusqu’à ce que vous répondriez positivement à nos revendications, et non seulement à Kinshasa mais aussi dans d’autres villes du pays avec une très grande mobilisation.

En attendant, nous vous remettons à titre symbolique, vos Cartes SIM.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici