Ecoutez cet article

Condamnés jeudi soir à trois ans et six mois de prison ferme à l’issue d’une procédure de flagrance, Willy Bakonga et son fils Joël Bakonga hument déjà bel air de la prison centrale de Makala.

Le verdict de la Cour de cassation a été salué par l’Association congolaise pour l’accès à la justice. Pour Me Kapiamba, le président de l’ACAJ, cette condamnation est une sorte d’avertissement lancé par la justice à quiconque oserait se livrer au même délit que le ministre sortant de l’Enseignement primaire, secondaire et technique sortant et son fils.

« Acaj salue la condamnation de M.Willy Bakonga et son fils, respectivement à 3 ans et 6 mois de prison ferme, pour blanchiment de capitaux. Cette condamnation constitue un avertissement lancé à toute personne qui serait tentée de se livrer à la même activité criminelle », a écrit sur Twitter Georges Kapiamba.

Willy Bakonga voulait se soustraire de la justice en prenant la fuite pour l’Europe via Brazzaville. Il a été appréhendé avec son fils Joël Bakonga par les services de sécurité. Il a été refoulé avec ses 33.500 dollars américains.

Josué Kashama
Ouragan fm

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici