Le comité chargé de discipline de la Convention des Congolais Unis (CCU) de Lambert Omalanga s’est réuni ce lundi 17 août 2020 en séance de crise pour examiner les dossiers disciplinaires à charge retenus à l’encontre d’Omer MUSWANZA, président national a.i et d’Einstein EBENGO KOKO, secrétaire national chargé de la mobilisation.

Après auditions et confrontations, le comité chargé de discipline a pris les mesures suivantes :

  • Blâme adressé à Omer MUSWANZA en vertu de l’article 42 du règlement intérieur de la Convention des Congolais Unis pour avoir pris des initiatives unilatérales au nom du parti sans en informer la hiérarchie.
  • La sanction de radiation a été retenue à l’endroit d’Einstein EBENGO en vertu de l’article 46 du règlement intérieur pour trahison et divulgation des secrets du parti sans en être autorisé.

Par ailleurs, le comité de discipline précise qu’il notifiera les sanctions suivantes aux concernés dans les 48 heures.

“Le comité chargé de discipline a recommandé aux organes du parti des réunions de recadrage pour le respect des textes régissant le parti”, lit-on dans le document sanctionnant cette réunion signé par Lambert Mende Omalanga.

Pour rappel, ces sanctions interviennent après qu’un groupe de députés nationaux du Front Commun pour le Congo (FCC) ont introduit une prise à partie à la Cour de Cassation pour faire tomber 5 juges de la Cour de Constitutionnelle “pro-Kabila”.

Parmi ces députés, figure notamment un élu de la CCU de Lambert Mende Omalanga. Ce dernier a fustigé la démarche de l’un de ses députés qui a aussi signé la prise à partie sans consulter sa hiérarchie.

Très frustré après avoir été blâmé par l’autorité morale du FCC d’après ses propres dires, Lambert Mende a exprimé, à travers une conversation téléphonique diffusée le week-end dernier sur les réseaux sociaux, une colère contre celui qui a fait signer ce document au nom de son parti.

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici