Écoutez cet article

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) exige la démission de Corneille Nangaa, président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ainsi que toute son équipe après l’annonce, ce mercredi 26 décembre, du report des élections à Béni, Butembo et Yumbi.

Dans un communiqué, la NDSCI appelle également au départ de Joseph Kabila qui influence les décisions de la CENI.

“ Le peuple doit refuser ces parodies d’élections et exiger le départ de l’équipe de la CENI et du président Kabila. Comment la CENI compte proclamer un élu à la présidentielle en janvier alors que plus d’un million de congolais devront encore se prononcer au mois de mars? La CENI ouvre grandement les portes à des contestations et violences électorales. La NDSCI invite l’ensemble de la population à résister pacifiquement avec détermination et patriotisme à ces parodies d’élections que veut organiser M. Nangaa et son équipe qui confirment leur inféodation au pouvoir en place », dit la Nouvelle dynamique de la société civile.

La CENI justifie le report dans ces circonscriptions par la « situation sécuritaire et sanitaire préoccupante dans la région de Beni et Butembo à l’issue de la réunion interinstitutionnelle du 14 décembre (…) et les incidents meurtriers dans le territoire de Yumbi ayant occasionné un déplacement massif des populations, la destruction des tous les matériels et documents électoraux, le pillage des entrepôts et installations de l’antenne de la CENI ainsi que la tension persistante ne permettant pas la tenue, dans cette circonscription des scrutins dans le délai imparti » comme dit le ministre de l’intérieur et de sécurité Henri Mova dans sa lettre du 17 décembre.

Justin Mwamba (actualite.cd)

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici