Écoutez cet article

Après le match nul arraché à Kinshasa 4 jours plus tôt, c’est une démonstration des forces qu’ont montré les Lions de l’Atlas du Maroc qui ont terrassé les Léopards de la République Démocratique du Congo, en s’imposant largement 4 buts à 1.

Sans trembler, les Marocains ont composté leur ticket qualification pour la prochaine coupe du monde au Qatar. Après une entame de partie plutôt mouvementée, le Maroc ouvre le score, Azzedine Ounahi ajuste Joël Kiassumbwa après un renvoi de Luyindama à la 21e minute (1-0).

Luyindama le pyromane

Le reste de la partie sera marqué par une longue période d’arrêt après un contact des têtes entre le gardien Marocain et Christian Luyindama, puis avec Cédric Bakambu. Malheureux, Luyindama mal positionné va offrir un caviar à Tarik Tissoudali qui va inscrire le deuxième but Marocain. 2-0 à la pause après les 12 minutes ajoutées.

Au retour de vestiaires, les Leopards sont restés intactes, Luyindama étant remplacé, et seront cloués avec un 3e but, Azzedine Ounahi pour son doublé. Achraf Hakimi a enterré tous les espoirs Congolais avec une quatrième réalisation à la 69e (4-0).

L’éclair de Malango, pour rien

Quelques secondes ont suffi à Ben Malango Ngita pour sauver l’honneur en marquant un but de toute beauté ; contrôle poitrine, tir enchaîné et la balle qui finit sa course dans la lucarne Marocaine (4-1, 77e).

Un festival pour les hommes de Vahid Halilhodžić qui filent pour une deuxième fois consécutive à la coupe du monde, et plongent ainsi les Congolais dans une attente qui atteindra le demi-siècle avant les prochaines échéances, en 2026.

Germain Ngoy
Footrdc

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici