Ecoutez cet article

Les voyages en boucle du Chef de l’État Félix Tshisekedi ne rencontrent pas l’assentiment de plusieurs acteurs tant politiques que sociaux.

Seth Kikuni, candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018, est revenu sur le dossier de manière implicite pour déplorer les déplacements du Chef de l’État, aux budgets colossaux au moment où les enseignants ne sont pas payés, et les élèves, désormais bénéficiaires d’un enseignement approximatif.

« Vous dépensez 2.5 millions USD de frais de mission par voyage mais vos enfants ne vont pas à l’école. Et vous vous justifiez en disant que vous cherchez l’argent (gaspillé par vous même) et des partenaires qui ne viendront pas pour des raisons évidentes », a tweeté Seth Kikuni, ce vendredi 29 octobre, à 7h du matin.

Et de lâcher :

« Quelle irresponsabilité! ». De plus en plus, Félix Tshisekedi est reproché d’irresponsabilité eu égard à ses décisions qui laissent à désirer.

À quoi servent les voyages en quantité industrielle ?

D’après nos fins limiers, tous ces voyages du Chef de l’État sont dans l’optique de ramener les investisseurs étrangers pour le développement de la RDC.

Alors que pour John Magufuli Pombe, Président de la Tanzanie de 2015 à 2021, les voyages en boucle importent peu.

« Depuis ma naissance, je ne suis allé en Europe qu’une seule fois. Depuis que je suis Président, je ne suis jamais allé en Europe parce que je vais travailler pour rendre la Tanzanie comme l’Europe et que les Européens viennent aussi admirer chez nous », avait déclaré de son vivant, le Président Tanzanien, lors d’un meeting populaire.

Face à la situation actuelle du pays, il revient au Chef de l’État de fignoler ses stratégies d’investissement question de dépasser le seuil de la semence, pour récolter réellement les fruits de tous ces voyages.

Ben Dongoko
Objectif-infos

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici