Ecoutez cet article

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a déploré les incidents survenus à Kinshasa entre la police nationale et les éléments du mouvement mystico-religieux Bundu Dia Mayala qui ont bravé les mesures de prévention contre le Coronavirus, interdisant l’attroupement de plus de 20 personnes dans des lieux publics.

C’était au cours de la réunion de haute sécurité qu’il a présidée à la Cité de l’Union africaine. lundi 30 mars 220.

Le ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoy Mukena qui a fait l’économie de ces assises à la presse, a indiqué que Félix Tshisekedi a déploré le désordre créé ce lundi à Kinshasa par les adeptes de Ne Mwanda Semi, chef de la secte mystico- religieuse Bundu Dia Mayala, au moment où le pays est en train de faire face à une guerre asymétrique qu’est COVID19, qui décime nos populations.

Le Chef de l’État aimerait également qu’une telle situation ne se répète pas dans les jours à venir.

Selon le ministre, cette réunion a été une rencontre de renforcement des capacités des responsables aux plus hauts niveaux. Étaient autour président de la République, le chef d’état-major général des FARDC, le ministre de la Défense, le conseiller spécial, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, l’administrateur général de l’ANR, le DG de la DGM et le chef de la maison militaire.

Politico

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici