Le coordonnateur du Mécanisme National de Suivi de l’Accord Cadre d’Addis-Abeba (MNS) Claude Ibalanky, a prévenu dimanche 27 septembre 2020 que l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) conservera son pouvoir le plus longtemps possible.

Lors d’une manifestation organisée par la section de l’UDPS/Lutendele dans le district de Lukunga, sous le thème : « La lutte contre les anti-valeurs et la conservation du pouvoir de l’UDPS », Claude Ibalanky a déclaré que le parti présidentiel conservera son pouvoir pendant 370 ans.

Ça nous a pris (UDPS ndlr) 37 ans pour prendre ce pouvoir et nous allons laisser ça après 370 ans”, a-t-il déclaré sous les acclamations des militants et combattants de l’UDPS.

Tout en appelant les membres du parti à se mobiliser pour donner au président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo une majorité parlementaire en 2023, Claude Ibalanky a insisté sur la nécessité de récompenser les combattants qui ont milité pour l’accession de l’UDPS au pouvoir.

Pour rappel, au cours d’un meeting animé le 23 décembre 2019 à Tshikapa, le président a.i de l’UDPS avait déclaré que son parti, qui a combattu pendant 37 ans pour instaurer un État de droit et la démocratie en RDC, ne peut jamais lâcher le pouvoir qu’il a aujourd’hui.

“Nous avons beaucoup souffert pour ce pouvoir. 37 ans de lutte et de souffrance, mais aujourd’hui nous sommes au pouvoir nous ne laisserons jamais ce pouvoir après 5 ou 10 ans seulement. Nous (UDPS ndlr) allons diriger ce pays jusqu’à ce que Jésus viendra. L’UDPS est un grand parti politique du pays, il n’y a aucun parti politique qui peut se mesurer à nous”, avait déclaré Jean-Marc Kabund.

Pendant que les cadres de l’UDPS ne cessent d’exprimer leur ambition de conserver le pouvoir le plus longtemps possible, ceux du Front Commun pour le Congo (FCC) aussi ne croisent pas les bras.

Ces derniers avertissent également depuis quelques jours que leur autorité morale, l’ancien chef de l’État Joseph Kabila Kabange, reviendra aux affaires en 2023. Lors d’une matinée politique tenue le 18 septembre dernier à Kolwezi dans le Lualaba, Claude Nyamugabo a laissé entendre que le PPRD affûte ses armes pour assurer le retour aux affaires de Joseph Kabila.

“Le retour de Joseph Kabila n’est pas un slogan, c’est une réalité. Il va retourner au pouvoir et nous sommes en train d’y travailler. Toute la population attend cela avec impatience”, avait Claude Nyamugabo, ministre de l’environnement et développement durable.

Pendant ce temps, des voix ne cessent de se lever pour appeler à des réformes avant la tenue des élections générales en 2023 en RDC. Une proposition de loi modifiant la loi électorale a d’ailleurs été déposée à l’assemblée nationale par le Groupe de 13 personnalités politiques et sociales signataires de l’appel du 11 juillet pour un consensus sur le processus électoral.

Jephté Kitsita/7/7

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici