La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a proclamé samedi 12 janvier 2019 aux premières heures du matin les noms de 485 députés nationaux élus au scrutin du 30 décembre 2018. Les quinze autres députés restant seront connus à l’issue de l’élection prévue en mars dans les circonscriptions de Beni, Butembo et Yumbi, a indiqué Corneille Nangaa, le président de la CENI.

La particularité des élections législatives de 2018 est l’introduction d’un seuil de représentativité fixé à 1% au niveau national. Pour être déclaré élu, le parti, regroupement ou candidat indépendant devait recueillir un minimum de 1 pourcent de l’ensemble des suffrages valablement exprimés. Ainsi, pour cette élection, le seuil d’1% représentait 181 611 voix parce que 18 161 182 suffrages ont été valablement exprimés sur l’ensemble du territoire national au scrutin du 30 décembre dernier, selon des chiffres fournis par Corneille Nangaa. Trente-deux partis et regroupements politiques ont atteint ce seuil et seront représentés à l’Assemblée nationale.

Genre

Si les résultats de la CENI sont confirmés par la Cour constitutionnelle, la prochaine assemblée nationale comptera au moins 50 femmes et 435 hommes. Dans toute l’histoire des élections en RDC, pour la première fois la province du Maniema va aligner deux élues issues des circonscriptions de Kabambare et de Punia. La personne la moins âgée élue est une jeune dame de 25 ans, Aminata Namasya de la circonscription de Bambesa. Elle siègera d’ailleurs au bureau provisoire qui sera dirigé par le doyen en âge, Gabriel Kyungu wa Kumwanza et l’autre élu le moins âgé Awuse Jackson, 26 ans, élu à Irumu dans la province de l’Ituri.

Elus exceptionnels

Au cours de sa présentation, Corneille Nangaa a souligné que la loi prévoit qu’un candidat qui recueille au moins 50% des voix par rapport au seuil électoral soit déclaré vainqueur même si son parti ou son regroupement politique n’a pas atteint ce seuil électoral. L’article 118, alinea 3 de la loi électorale stipule qu'”il est attribué d’office un siège au candidat ayant obtenu la moitié de suffrages valablement exprimés dans la circonscription”. Ces élus que Corneille Nangaa a qualifiés d’ « exceptionnels » sont au nombre de dix :

Kikoka Toni Gaitoni
Adolphe Muzito Mfumuntsi
Bemba Caroline
Willy Bakonga
Pancras Boongo Ngoy
Edmond Mbaz-a-Mbaz
Cristian Mwando Nsimba
Alphonse Ngandu Katunda
Eric Ngalula Ilunga
Moïse Ekanga Lushima
Top 5 des meilleurs élus

Vital Kamerhe
Evariste Boshab
Jean-Pierre Tshimanga
Adolphe Muzito
Lambert Mende Omalanga

Les forces en présence

Difficile de répondre à cette question pour l’heure, la CENI n’ayant pas encore mis à la disposition du public la liste complète des élus sur son site web. Radio Okapi publiera cette liste aussitôt qu’elle sera disponible. Les premières indications montrent tout de même que le FCC (Front commun pour le Congo), la coalition créée à l’initiative du président Kabila conserveraient la majorité dans la prochaine assemblée nationale.

Selon un premier décompte – pas définitif – établi par RFI, la coalition de Felix Tshisekedi, vainqueur de la présidentielle, a remporté moins de 50 sièges alors que celle de son concurrent Lamuka a remporté 59 sièges. Martin Fayulu qui conteste sa défaite à la présidentielle, conserve son siège d’élu à l’assemblée nationale à Kinshasa.

Radio Okapi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici