L’ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, et le recteur de l’Université Loyola du Congo (ULC) ont signé, vendredi 31 juillet, à Kinshasa, une convention de financement pour soutenir la filière ingénierie de cette structure académique congolaise qui est partenaire de l’Institut Catholique des Arts et Métiers (ICAM/France), depuis la visite en mai 2019 de Jean Yves Le Drian, ministre français des affaires étrangères.

Selon le communiqué de l’ambassade de France, c’est sur une durée de 24 mois que sera mis en œuvre ce projet dont le budget global est de 600.000 euros réparti entre le Cameroun et la RDC, soit 250.000 euros pour les deux pays et 100.000 euros pour des activités transversales.

François Pujolas a fait savoir, dans la foulée, que cette convention permet d’offrir des débouchés aux jeunes diplômés dans des secteurs cruciaux pour le développement du pays, car « les filières techniques et scientifiques sont encore peu développées ».

« L’accent met sur les formations de techniciens et d’ingénieurs contribuera à renforcer l’attractivité de la RDC auprès des entreprises étrangères susceptibles de s’y implanter », a indiqué l’ambassadeur de France.

Par ailleurs, ce projet mis en œuvre par l’Agence Française de Développement (AFD), via le Fonds d’Expertise Technique et d’Échanges d’Expérience (FEXTE), s’inscrit dans le cadre des priorités de l’aide française au développement fixées par le président français Emmanuel Macron, dans son discours prononcé à Ouagadougou en 2017, sur le partenariat entre la France et l’Afrique.

L’Université de Loyola du Congo est née de la fusion de la Faculté de Philosophie Saint Pierre Canisius et l’Institut Supérieur Agrovétérinaire (ISAV).

Pénélope Kasita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici