Ecoutez cet article

Lutte pour le Changement (LUCHA) maintient sa position sur une transition sans Joseph Kabila. Ce, à moins d’un mois de la tenue des élections. Dans une déclaration faite ce vendredi, le mouvement citoyen ajoute que cette période transitoire devra être conduite par une personnalité neutre issue de la société civile, « qui aura pour mission de remettre le pays en ordre et d’organiser des élections véritablement équitables et apaisées ».

Pour cette organisation, les conditions ne sont pas réunies pour parvenir à des élections crédibles. Elle évoque notamment une loi électorale « sur mesure », l’usage « illégal » de la machine à voter, un fichier électoral « truffé millions d’électeurs fictifs », une CENI et un pouvoir judiciaire « partisans », etc.

Dans la même déclaration, la LUCHA rejette « catégoriquement toute nouvelle prolongation du pouvoir de Kabila au-delà de l’échéance de 2018 ».

La campagne électorale a débuté le 22 novembre pour des élections maintenues par la CENI le 23 décembre avec un fichier électoral recensant 46.862.243 électeurs qui devraient utiliser les 105.257 Machines à voter.

actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici