Le conseil des ministres tenu vendredi 24 juillet n’a pas passé outre les ordonnances du 17 juillet sur la mise en place dans l’armée et la magistrature. Parlant de « l’état d’esprit de la population », Gilbert Kankonde, Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières a dit au conseil « l’accueil favorable par la population concernant les mises en place opérées au sein des FARDC et de la Magistrature. »

Le ministre de la défense et anciens combattants, Aimé Ngoy Mukena a, lui aussi informé le conseil que les « Forces Armées ont salué les récentes nominations et la mise en place opérées au sein des FARDC par le COMMANDANT SUPREME. »

Tous ces “échos positifs” parviennent au gouvernement alors que les dernières ordonnances de Félix Tshisekedi font l’objet de désaccord au sein de la coalition FCC-CACH au pouvoir car elles n’auraient pas été discutées au préalable. Le Premier ministre, Sylvestre Ilunkamba ne reconnaît pas le contreseing de Gilbert Kakonde en son nom sur les ordonnances. D’où, il refuse de les endosser et parle d’une « situation préoccupante au sein d’un gouvernement de coalition ». Il a promis de rencontrer Félix Tshisekedi quant à ce. Le FCC soutient le Premier ministre dans cette démarche et relève à son tour le caractère « inconstitutionnel » de ces ordonnances.

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici