“Il y a un problème de fonctionnement au niveau du gouvernement qu’il faut revisiter”, estime Lambert Mende (Photo) qui relève qu’il y a “une crise politique, un problème entre deux partenaires qui gèrent le pays”.

Invité du Grand Débat sur TOP CONGO FM, en face du professeur André Mbata de CACH, ce cadre du FCC s’est dit “gêné à débattre d’une question politique avec un partenaire. Ma gêne est que personne ne m’a donné mandant d’aborder cette question aussi sensible qui met aux prises le Chef de l’Etat et le Premier ministre”.

Contreseing, plus qu’un acte administratif

“Dans un gouvernement de Coalition, le contreseing est une balance de l’équilibre”, révèle-t-il.

“Le Premier ministre a été perturbé par le fait que parti en mission pour deux jours, il apprend cette série d’ordonnances portant le contreseing de son vice-Premier ministre alors qu’il lui a laissé l’intérim avec indication précise de ce qu’il conviendrait de faire”.

Lambert Mende révèle que “le Premier ministre s’est senti perturbé du fait qu’il n’a pas donné son contreseing qui aurait pu donner tout son sens à ces ordonnances” présidentielles faisant des mises en place au sein de la magistrature et de l’Armée.

“Le contreseing, c’est un engagement que le contre-signataire prend de l’acte pris. Ce n’est pas quelque chose qu’on peut considérer comme relevant de la gestion des affaires courantes”.

Il insiste sur le fait que “personne au FCC ne remet en cause le pouvoir du président de la République de prendre les ordonnances. Le président n’étant pas responsable devant le Parlement, c’est le Premier ministre qui prend l’engagement de cet acte. Cela implique que l’on soit au moins informé. Ne pas informer le Premier ministre est un problème”.

Pas de démission en vue

Lambert Mende “ne voit pas des possibilités que le Premier ministre n’obtienne pas gain de cause” après avoir rencontré le Chef de l’Etat comme l’y a encouragé le FCC dans un communiqué.

“J’exclus toute possibilité qu’ils ne puissent pas se voir. Ils sont obligés de collaborer. Si le PM estime que les conditions ne sont pas réunies pour qu’il ne puisse pas remplir sa mission, il peut jeter l’éponge. Mais pour cette question, j’exclu toute possibilité” de démission du Premier ministre.

Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici