La Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV) condamne avec la dernière énergie l’assassinat de deux frères jumeaux musiciens survenu le 30 juillet dernier à Kinzau-Mvuete au Kongo-Central et réclame l’ouverture d’une enquête afin d’en établir les responsabilités et de sanctionner de manière sévère et exemplaire les coupables.

Dans un communiqué ce lundi 10 août 2020, cette organisation dénonce « le silence de toutes les autorités tant au niveau local, provincial que national sur ce drame » qui frise « l’intolérance et le non-respect de la dignité humaine ».

Pour que dans l’avenir un tel « acte ignoble » ne se reproduise plus, la VSV insiste sur une condamnation publique et sans tergiversations des auteurs de ce double meurtre par la justice.

« En effet, après que le chef de l’État ait décrété l’état d’urgence suite à la pandémie de coronavirus qui ravage le monde, les deux frères jumeaux Perse Kabanga Nsenga et Max Mbuyi Muamba qui se trouvaient à Matadi dans le cadre de leurs activités se sont vus dans l’incapacité de les poursuivre et de rentrer à Kinshasa où ils résidaient. Ils ont résolu de se débrouiller. C’est ainsi qu’ils ont loué un taxi-moto pour se rendre à Kinzau-Mvuete en vue d’acheter des produits agricoles qu’ils devaient revendre à Matadi. Arrivés sur place, le conducteur de taxi-moto les a livrés à un groupe de gangs baptisés [Bana mura] qui les a copieusement tabassé à mort avant de les brûler vifs et de jeter leurs corps dans un trou sur place à Kinzau-Mvuete », lit-on dans ce communiqué.

D’où, la VSV appelle aussi à l’indemnisation de leur famille pour les préjudices subis et la prise en charge des frais de leurs obsèques pour un enterrement digne.

Signalons par ailleurs que c’est depuis le mardi dernier que les 17 présumés auteurs de l’assassinat de deux frères jumeaux ont été déférés devant le Parquet général près la Cour d’appel du Kongo-Central.

Merveil Molo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici