Après la publication provisoire des résultats des élections par la commission électorale nationale indépendante, la loi prévoit un délai de recours avant la publication des résultats définitifs par les juridictions compétentes. Pour la présidentielle du 30 décembre, ce délai court jusqu’à ce samedi 12 janvier matin.

Selon la loi électorale, peuvent contester les résultats provisoires de l’élection présidentielle : le parti politique ou regroupement politique ayant présenté un candidat ou son mandataire. La loi dit aussi que le candidat indépendant ou son mandataire peut contester selon le cas, les résultats.

Le délai légal accordé aux partis, regroupements politiques ou aux indépendants est de deux jours après l’annonce des résultats provisoires.

La Cour constitutionnelle examine les contentieux des élections présidentielle et législatives. Le délai d’examen du contentieux est de sept jours à compter de la date de saisine de la Cour constitutionnelle.

Les recours pour les élections provinciales sont déposés et traités par la cour administrative d’appel.

Le tribunal administratif quant à lui connait des contentieux pour les élections urbaines, communales et locales.

Le délai légal pour introduire les contestations concernant les élections législatives, provinciale, urbaine, communales et locales est de deux mois à compter de la saisine des juridictions compétentes.

Radio Okapi

SUR LE MEME SUJET
L’élection des gouverneurs renvoyée à une date ultérieure, l... L’élection des gouverneurs est renvoyée à une date ultérieure et l’installation des sénateurs élus est suspendue. Ces décisions ont été prises à l’issue de la réunion institutionnelle tenue à la Cité de l’Union africaine. Il a été demandé au PGR d’ouvrir des enquêtes sur les allégations de corrupti...
RDC : “Ce sont les militants de LAMUKA qui ont cassé les bur... Les bureaux du PPRD situé sur le boulevard Sendwe, dans la Commune de Kalamu à Kinshasa ont été saccagés, samedi dernier lors des manifestations des militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social, “UDPS”, contre la débâcle de leur parti aux élections des sénateurs. Pour le secrétai...
Présidentielle en RDC : Fayulu demande l’arrestation d... Invité du Journal Afrique de TV5 Monde , l'opposant Martin Fayulu en tournée en européenne a demandé dimanche aux autorités congolaises d'arrêter le président de la commission électorale nationale indépendante ( Ceni) et "les siens" pour avoir fait, selon lui , disparaître les preuves de sa victo...
L’UDPS appelle à la réorganisation des élections sénatoriale... Jean-Marc Kabund, président intérimaire de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), a annoncé que son parti rejette les résultats des élections sénatoriales et, par conséquent, appelle à la réorganisation du scrutin. « Nous rejetons ces élections parce que nous pensons que c’est u...

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici