Ecoutez cet article

Un député provincial d’opposition soupçonné d’outrage au président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et détenu depuis dimanche par la justice militaire à Bunia, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a été libéré mardi soir, a annoncé son avocat, Jean-Marie Ezadri, estimant que cette décision des autorités « est tombée certainement en raison de la pression populaire et des médias« .

Élu de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, et membre de la coalition des partisans de l’ex-président Joseph Kabila Kabange, M. Assamba avait été convoqué par le service des renseignements de la police dimanche, puis détenu dans un cachot, selon Me Ezadri.
Soupçonné d’outrage au chef de l’État pour des propos tenus dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, il a été transféré lundi à la prison de Bunia après avoir été auditionné par le procureur militaire.

Plus tôt dans la journée, des voix s’étaient élevées pour réclamer la libération du député.

En RDC, « la liberté d’expression est garantie par la Constitution, libérez le député Assamba. Cette arrestation n’honore pas ceux qui l’ont opérée. Ne faites pas du pays une jungle« , avait réagi sur Twitter le défenseur congolais des droits de l’Homme Jean-Claude Katende.

La libre Afrique

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici