Écoutez cet article

Dans une correspondance adressée à la Monusco, le ministère des affaires étrangères, a déploré le comportement et déclarations du porte parole de cette organisation en RDC , à la base des incidents malheureux dans certains coins du Nord-Kivu.

Il a dans son document du 26 juillet 2022 , fait savoir qu’ « au regard de l’exacerbation regrettable actuelle des tensions entre la population civile et la MONUSCO, particulièrement au Nord-Kivu, tensions dues notamment aux déclarations indélicates et inopportunes du porte-parole de la MONUSCO, Monsieur Mathias Gillmann, le Gouvernement de la République Démocratique du Congo considère que la présence de ce fonctionnaire sur le territoire national n’est pas de nature à favoriser un climat de confiance mutuelle et de sérénité si indispensable entre les institutions congolaises et la MONUSCO en vue, non seulement du meilleur accomplissement du mandat confie à cette dernière par le Conseil de sécurité des Nations Unies« , lit-on dans ce document.

Selon ce ministère, la présence de l’actuel porte parole de la Monusco en RDC a créé une mauvaise atmosphère de nature à ne pas « faire aboutir le plan de transition aux fins de son retrait définitif de la République Démocratique du Congo, d’ici à l’horizon 2024 comme convenu ».

Ainsi, Kinshasa souhaite voir les dirigeants de la Monusco faire partir en urgence leur porte parole.

« le Gouvernement appréciera-t-il beaucoup que des dispositions soient prises pour que Monsieur Mathias Gillmann quitte le territoire congolais dans le plus bref délai. Il saura gré à la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) de bien vouloir accorder à la présente toute l’attention qu’elle requiert ainsi que le bénéfice de l’urgence » , insiste cette correspondance.

Le Ministère des Affaires Etrangères de la République Démocratique du Congo saisit cette occasion pour « renouveler à la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo, les assurances de sa consideration très distinguée ».

Siméon Isako
Cas-Info

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici