Le Premier ministre a présidé ce dimanche 12 juillet, une réunion autour de quelques ministres et responsables des services de sécurité civils et militaires pour évaluer la marche du jeudi 09 juillet dernier et pencher sur les marches prévues ce lundi 13 juillet.

A propos des marches prévues demain à travers le pays par la plateforme politique Lamuka, le gouvernement rappelle l’interdiction de tout rassemblement public dans ce contexte d’état d’urgence.

« Pour ce qui est des manifestations publiques projetées demain 13 juillet 2020, ils réaffirment qu’il est formellement interdit à travers tout le pays d’organiser des manifestations publiques pour quelques motifs que ce soit pendant cette période d’état d’urgence décrétée par son excellence monsieur le Président de la République Chef de l’Etat », a dit le ministre de l’Intérieur, qui a lu le compte-rendu de la réunion.

Gilbert Kankonde a également invité la population à “ne pas céder à toute forme de manipulation l’incitant à manifester dans la rue” car “la Police nationale congolaise est instruite à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens et de veiller scrupuleusement au respect de l’interdiction des manifestations publiques pendant cette période d’urgence sanitaire”.

La plateforme politique Lamuka a prévu une série des marches ce lundi à travers le pays, pour dénoncer entre autre l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI par l’Assemblée nationale. Outre Kinshasa, des manifestations sont également annoncées dans les provinces du Lualaba, Sud-Kivu, Kongo Central, Haut-Katanga ou encore Nord-Ubangi etc.

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici