Ecoutez cet article

Au cours d’une intervention le mercredi 16 décembre 2020 sur les ondes de la Radio Okapi, Francine Muyumba a démenti l’information selon laquelle, le président du Sénat a promis de démissionner au cas où il recevait une pétition sur sa déchéance.

Pour cette élue des élus du Haut-Katanga, le professionnalisme de la radio onusienne a été entachée par la diffusion d’une fausse nouvelle sur son site internet et aussi, selon Muyumba, la question de démission ou de dépôt de pétition n’est pas d’actualité au niveau du Sénat.

“Ce que j’aimerais tout simplement vous dire, ce que cette question n’est pas d’actualité au niveau du Sénat. Nous respectons et apprécions à juste titre le travail réalisé par la Radio Okapi, mais il est important de vérifier vos informations au risque comme aujourd’hui d’être diffuseur de “Fake news”, a affirmé la sénatrice.

Présente lors de l’allocution à l’assemblée plénière du mardi 15 décembre dernier du président Tambwe Mwamba, j’atteste que la question d’une quelconque démission n’a pas été mentionnée par le président du sénat, a-t-elle renchéri, avant de poursuivre que le “discours de l’honorable président du sénat Alexis Tambwe Mwamba est disponible au Sénat et sur le site du Sénat.

Francine Muyumba qui persiste et signe que l’information diffusée sur le site de la Radio Okapi est une Fakenews, reste persuadée que de tels agissements proviennent des officines politiques dont les objectifs, selon elle, sont clairement connus.

Dans la foulée, Francine Muyumba a affirmé que ce qui s’est passé à l’assemblée nationale aura du mal à se reproduire au niveau de la chambre des Sages.

“Le Sénat est une grande maison de la sagesse politique, les billets verts ne font pas perdre la raison aux honorables sénateurs que nous sommes”, a assuré la présidente de la commission relations extérieures du Sénat congolais.

A noter que dans un article publié sur son site internet le mercredi 16 décembre dernier, la Radio Okapi affirmait que le président du sénat, Alexis Tambwe Mwamba, avait indiqué dans son discours qu’il était prêt à démissionner de la présidence de cette chambre du parlement, une fois qu’une pétition sur sa déchéance lui était remise. Ceci, expliquait-on dans ce article, pour éviter l’humiliation subie par sa camarade Jeanine Mabunda à L’assemblée nationale.

7sur7

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici