Ecoutez cet article

La présidence de la République continue de creuser son dépassement budgétaire. Estimées à 137 millions USD à fin août, les dépenses de la présidence de la République s’evaluent à 250 642 328 332 FC (150,17 millions USD au taux budgétaire moyen annuel de 1669 francs congolais le dollar américain) à fin septembre 2019, renseigne la Direction de la préparation et de suivi du budget.

Avec 150 millions USD de dépenses effectuées en seulement 9 mois, la présidence de la République accuse un dépassement de son crédit budgétaire annuel, plafonné à 134 707 131 513 FC (80,71 millions USD), de l’ordre de 87,5%, soit un taux d’exécution de 187,5%.

Par rapport aux prévisions linéaires estimées à 101 030 348 635 FC, l’institution présidence de la République est en dépassement de 147,81%, soit un taux d’exécution de 247,81%.

Les gros postes de dépenses de la présidence de la République sont respectivement les Transferts et Interventions de l’Etat (77 878 335 810 FC, soit 46,66 millions USD), les Dépenses de Prestations ( 64 810 070 373 FC, soit 38,83 millions USD) ainsi que les dépenses du personnel (64 634 067 611 FC, soit 38,72 millions USD).

Les Transferts et Interventions de l’Etat, plafonnés pour toute l’année à 27 112 119 687, enregistrent un taux d’exécution de 287,31%.

Il en est de même pour les dépenses de prestations, chiffrées annuellement à 24 514 039 074 FC, accusent un taux d’exécution de 264,50% à fin septembre 2019.

Au cours du dernier Conseil des ministres, le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a interpellé les membres du gouvernement au respect de la chaîne de la dépense. Et le vice-premier ministre en charge du Budget, Jean Baudoin Mayo, a prévenu que les dépenses qui n’auront pas de crédits budgétaires ne seront pas payées.

Amédée Mwarabu/DeskEco

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici