Ecoutez cet article

Par ordonnance présidentielle, les zaïrois (congolais) étaient sommés, le 20 juillet 1973, d’abandonner leurs prénoms étrangers.

La loi n° 73/022 prise dans le cadre de la politique de recours à l’authenticité prônée par le Président Mobutu, voulait ainsi ramener les zaïrois à leurs identité et valeurs traditionnelles africaines.

En son article 58, elle stipulait que « les noms doivent être puisés dans le patrimoine culturel zaïrois. Ils ne peuvent en aucun cas être contraires aux bonnes mœurs ni revêtir un caractère injurieux, humiliant ou provocateur ».

Tout zaïrois qui portait alors un prénom d’origine étrangère devait y renoncer tout comme ceux qui avaient des noms à consonance étrangère.

Prêchant par l’exemple, le Président Joseph-Désiré Mobutu devint Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Zabanga.

Jusqu’à aujourd’hui, l’identité en RDC comporte le nom, le prénom (rétabli depuis) et le post-nom, hérité des années Mobutu.

Top Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici