Ecoutez cet article

Depuis l’arrivée du gouvernement de Warriors, il plane une sorte de nouveau dynamisme au sien de l’Administration publique congolaise. Longtemps abandonnés à leur triste sort, les fonctionnaires de l’Etat commencent petit à petit à renouer avec l’espoir.

Le processus de la maîtrise des effectifs pléthoriques au sein de l’Administration publique se concrétise du jour au jour.

  • Les machines sont déployées çà et là ;
  • Les fonctionnaires non payés sont mécanisés ;
  • Les régularisations sont faites de manière méthodique,
  • Le Ministre sectoriel est sur le terrain, il utilise le dialogue comme arme de guerre.

Retraites, rajeunissement, modernisation bref, tout porte à croire que plus rien n’est comme avant à la Fonction publique. Jean-Pierre LIHAU est-il le sauveur que les Fonctionnaires attendaient depuis 40 ans ?

Incroyable mais vrai. En six mois seulement, Jean-Pierre Lihau a fait preuve de plusieurs prouesses, notamment la réunification de l’intersyndical national de l’Administration publique ; le lancement du processus de la maîtrise des effectifs, sujet sur lequel tous ces prédécesseurs avaient échoué.

En six mois, Jean Pierre LIHAU arrive à faire bouger les lignes. Fichier assaini, il abandonne son bureau climatisé de Kinshasa et descend en province pour faire monter les données et tâter la situation sur terrain. Il digitalise le contrôle et le recensement ; Il a, il y a peu, mécanisé 22.870 fonctionnaires d’un seul coup ! Du jamais vu dans notre pays depuis l’indépendance.

Ce digne fils de l’Equateur a relancé le processus de la retraite et a obtenu le principe de retraiter avant la fin de l’année tous les centenaires et les nonagénaires. Qui plus est, il arrache l’augmentation de 45% du salaire de base des fonctionnaires et le rabattement de l’IPR sur les primes de 15 à 3%. Partout où ça brûle, LIHAU débarque en sapeur-pompier. Il y a-t-il une méthode LIHAU ?

L’infatigable LIHAU vient encore de lancer la première session de la formation continue en guise de renforcement des capacités et des compétences des cadres et agents…45j par session.

S’agissant de la maîtrise des effectifs, vendredi dernier, ce rigoureux membre du gouvernement SAMA a signé la deuxième vague des mesures conservatoires en ordonnant le blocage des salaires de plus de 4.250 agents se trouvant dans l’irrégularité absolue. Ils disposent de 3 mois pour régulariser leurs situations. Faute de quoi, ils seront radiés du fichier de la Fonction publique.

Bref, dans le contexte Congolais actuel, seule la rigueur qu’affiche Jean Pierre LIHAU peut remettre de l’ordre au sein de notre Administration publique.

Israël MUTOMBO
Bosolo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici