Écoutez cet article

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a réitéré ce mercredi 26 décembre 2018 sa position de participer aux élections présidentielle, législatives nationales et provinciales du 30 décembre même après l’annonce par la CENI de reporter en mars 2019 les scrutins à Beni, Butembo (Nord-Kivu) et Yumbi (Mai-Ndombe).

Paul Tshilumbu, porte-parole du principal parti de l’opposition l’a déclaré au sortir d’une réunion avec la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

« Jusque-là nous irons aux élections. Nous n’allons pas boycotter les élections. Mais pour le cas de Beni, Butembo et Yumbi, cette question c’est à la CENI justement de répondre mais pour nous, nous irons aux élections le 30 décembre même sans ces 4 circonscriptions. C’est la CENI qui doit justifier ça », a déclaré Paul Tshilumbu.

La Centrale Électorale a annoncé ce mercredi 26 novembre, le report des élections dans les villes de Beni et Butembo et dans les territoires de Beni et Yumbi pour des raisons sécuritaires et sanitaires pour les trois premières circonscriptions et à cause des incidents meurtriers, pillage des entrepôts et installations de son antenne dans la cité de Yumbi pour la dernière circonscription.

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), se sont associés au sein de la coalition Cap pour le Changement (CACH) pour porter la candidature de Félix Tshisekedi à la présidentielle. Les présidents de l’UDPS et de l’UNC avaient retiré leurs signatures, 24 heures après la signature de l’accord de Genève qui avait plébiscité Martin Fayulu comme candidat commun de l’Opposition.

Fonseca Mansianga

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici