Ecoutez cet article

Le qualificatif « régime d’impunité » pour désigner le pouvoir est mal passé au sein du camp de Félix Tshisekedi. En effet, le porte-parole du président de la République, Kasongo Mwema Yamba Yamba, n’a pas ménagé le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) qui, en clôturant sa matinée politique, jeudi, à Lubumbashi (Haut-Katanga), a indiqué « nous n’allons pas construire un Congo émergent sous un régime décrété officiellement régime d’impunité ».

« A ce que je sache, le PPRD se traite lui-même de « régime d’impunité », puisqu’il est au pouvoir », a succinctement écrit sur twitter ce vendredi 25 octobre 2019, le porte-parole du chef de l’Etat.

Le PPRD était plus « tranchant » à l’égard de son « partenaire au pouvoir », l’UDPS, jusqu’à le qualifier implicitement de « parti-milice » faisant allusion aux multiples altercations entre les combattants (UDPS) et les bérets rouges (PPRD) qui ont plusieurs fois conduit aux destructions méchantes des sièges des partis politiques proches du camp du sénateur à vie dont la rentrée politique est annoncée pour bientôt.

Patrick Maki
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici