Ecolier en 6ième année à l’école primaire Bukoma, le petit Gédéon, est mort d’une balle hier Jeudi 16 mai 2019 dans l’agglomération de Kiwanja au Nord-Kivu.

Agé d’environ 12 ans, il revenait de l’école, lorsqu’il est tombé dans le piège des policiers qui réprimaient violemment une manifestation pacifique des habitants révoltés contre le kidnapping. Selon un témoin joint ce matin par Actualite.CD, le jeune écolier Gédéon a été intentionnellement tué par un policier.

« Nous étions déjà dans le quartier hors de l’artère principale et ce petit garçon courait comme tout le monde, parce que les policiers étaient très agressifs …on se croyait déjà hors du danger mais subitement, j’ai vu un policier fléchir ses genoux, en face de lui, un enfant qui criait Pardon, misiko mu byenu ( Je ne suis pas dans vos histoires )…juste un instant, un coup de balles , et le petit était déjà mort…», raconte un témoin, ses yeux larmoyant .

« j’ai vu ce policier, et je le reconnais », ajoute-t-il.

La Police Nationale Congolaise (PNC) a annoncé, jeudi 16 mai, l’arrestation du policier auteur du tir qui a fauché la vie de l’écolier.

Aux arrêts , le policier “sera déféré à la justice militaire pour incompétence”, a déclaré à ACTUALITE.CD, le colonel Blaise Dimundu, commandant de la police dans le territoire de Rutshuru, à plus de 60 kilomètres, au Nord de la ville de Goma.

Joseph Tsongo
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici