Écoutez cet article

Le Comité Laïc de coordination appelle, comme les évêques catholiques précédemment, le peuple congolais à la vigilance dans l’attente de l’annonce des résultats de cette élection présidentielle qui focalise toutes les attentions.

Le CLC félicite le peuple congolais pour sa détermination, son calme et sa sagesse le 30 décembre. Il salue la courage des Congolais de Beni et Butembo qui ont organisé leurs élections malgré leur mise en « quarantaine » par le pouvoir.

Mais le centre du communiqué du CLC se focalise sur les « irrégularités graves et massives » et « visiblement programmées », il cite pêle mêle le non affichages des listes électorales dans les délais, la suppression de certains bureaux de vote en dernière minute, les bureaux de vote fictifs logés dans des domiciles privés, les machines à voter en panne, déchargées ou simplement marquantes ».

Une longue liste de doléances suivie par une autre série de constatations tout aussi inquiétantes qui évoque l’exclusion des observateurs et des témoins de certains partis politiques et des membres de la société civile lors des opérations de dépouillement, l’extrême opacité du système de transmission des données, sans oublier la coupure anticonstitutionnelle d’Internet.

Le CLC met en garde les tenants de ces tripatouillages. « Le peuple sait à qui il a accordé sa voix ». Il appelle le peuple à la vigilance, prend à témoins la communauté nationale et internationale que le peuple congolais, qui a consenti d’énormes sacrifices pour obtenir ces élections, n’acceptera pas qu’elles n’aboutissent pas à une vraie alternance. Le changement dans la continuité ne sera pas accepté met en garde le CLC.

La libre Afrique

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici