Ecoutez cet article

Le gouverneur du Lualaba, Richard Muyej, a été destitué par l’assemblée provinciale du Lualaba. Le président de l’Asadho, l’Association africaine des droits de l’homme, et ses partisans parlent de violation des textes.

11 députés sur 17 ont voté pour la déchéance de Richard Muyej, le gouverneur de la province. Cette déchéance intervient huit mois après des accusations d’éventuels détournements.

« Nous avons décidé de retirer notre confiance en ce gouvernement provincial et les observations de l’IGF sont gravissimes », explique Louis Kamwenyi, président de l’assemblée provincial du Lualaba.

Pas retourné dans la province depuis huit mois

Depuis huit mois, le gouverneur Muyej a quitté le Lualaba pour Kinshasa avant des soins médicaux en Afrique du Sud. Depuis, il n’est pas retourné dans la province.

Ses partisans parlent d’un complot ourdi contre l’homme qui est resté fidèle au FCC de Joseph Kabila. Jean-Claude Ķatende de l’Asadho appelle le ministre de l’Intérieur à ne pas cautionner cette injustice. Pour le défenseur des droits de l’homme, « il y a violation de la défense, cette destitution est injuste ».

RFI

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici