Les récentes violences à Beni (Nord-Kivu) ont provoqué une vague d’indignation de la part du gotha politique rangé opposition. Tweets, communiqués, déclarations de tous genres marquent les sorties médiatiques depuis le samedi dernier.

De l’urgence du changement prônée par Matungulu, à l’épuration ethnique évoquée par Fayulu en passant par un plan d’extermination soupçonné par Kamerhe, nous résumons pour vous quelques prises de parole au sujet de Beni.

“Aux populations de la ville martyre de Beni, plusieurs fois meurtries à cause d’attaques récurrentes de forces étrangères pourtant bien identifiées, j’exprime toute ma compassion et adresse mes condoléances les plus attristées”, Jean-Pierre Bemba

« Face à l’incapacité manifeste du pouvoir en place de sortir notre pays du bourbier socio-économique dans lequel il l’a placé et continue de l’enfoncer, ce macabre évènement nous rappelle l’urgence des changements indispensables au sommet de l’Etat que nous appelons de tous nos vœux », Freddy Matungulu

« Une fois de plus le Congo est en deuil et le peuple de Beni en particulier. Il y a quelques jours c’était en Ituri (Djugu). Jusques à quand, comme peuple, tolérerons-nous cette épuration ethnique ? Toutes mes condoléances aux familles éprouvées. Vivement la fin du régime Kabila », Martin Fayulu

« Ces massacres à répétition et à grande échelle ressemblent, en n’en pont douter, à un plan d’extermination des populations de cette contrée. Beni est un génocide oublié. Nous devons tous nous mobiliser et nous lever pour dénoncer cette horreur et cet enfer que vivent nos compatriotes », Vital Kamerhe.

« L’horreur frappe encore à Béni. Paix aux âmes des victimes. Kabila et ses proches osent affirmer que la situation s’améliore alors que ces drames sont quotidiens. Dans quel monde vivent-ils ? Comment peuvent-ils vivre avec cette responsabilité ? Cela cessera avec leur départ », Moise Katumbi

« Beni victime permanente. 18 civils massacrés sans compter les nombreux blessés. Que d’argent dépensé en armement pour ne pas protéger nos populations ! Un nouveau leadership s’impose pour apporter la Paix. Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles », Marie-José Ifoku

« Je condamne sans réserve ces crimes barbares et lâches. Je plaide pour qu’une enquête sérieuse soit conduite dans les meilleurs délais et que les responsables de ce massacre soient poursuivis et punis. J’exhorte le gouvernement congolais à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection de la population », Denis Mukwege

« L’inaction du gouvernement face aux massacres répétitifs des populations de Béni nous interpelle et affermi notre engagement de traduire en justice tous les criminels économiques et de guerre une fois élu », Alain-Daniel Shekomba

actualite.cd

Poster votre commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici