Ecoutez cet article

« Nous nous sommes regroupés avec d’autres compatriotes pour créer un parti politique dénommé Alliance pour l’alternance et le progrès », annonce, sur TOP CONGO FM, le professeur Théophile Mbemba, quelques mois après avoir dénoncé dans le Magazine FACE-À-FACE un complot malsain de la part du PPRD dont il est co-fondateur. Il a nommément accusé Aubin Minaku et André Kimbuta d’avoir volé sa victoire électorale pour l’attribuer à quelqu’un d’autre, dénonçant un conflit de leadership dans la province de Maï-Ndombe.

Son « parti est officiellement reconnu depuis le 24 décembre 2021. Ce n’est pas un parti de trop. Mais nous voulons dire la vérité à notre population, mobiliser les compatriotes de bonne volonté qui sont interpellés par les antivaleurs qui ruinent notre société, interpeller la jeunesse ainsi que l’élite de pouvoir s’engager pour conduire notre pays vers sa destinée de dignité et de grandeur », précise-t-il.

 »Notre action progressiste sera fondée sur des valeurs », explique l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), qui veut désormais « faire la politique autrement dans l’espoir de gouverner autrement ».

L’action de ce nouveau parti politique sera axée sur  »des valeurs républicaines, des valeurs chrétiennes qui font défaut et qui font qu’aujourd’hui notre peuple perde le vivre ensemble qui est censé cimenter la solidarité qui doit exister au sein de la population Congolaise ».

Le professeur Théophile Mbemba souligne également que  »notre projet de société va s’articuler autour de quatre principaux objectifs notamment enraciner la démocratie citoyenne, redresser le système économique par des réformes qui feront que la croissance économique inclusive résiliante puisse être mieux partagée entre le peuple Congolais afin de réduire les inégalités et la pauvreté dans notre société ».

Mais aussi,  »renforcer surtout la sécurité et garantir la défense du territoire national pour que la population Congolaise vive en paix ».

Pour le professeur Théophile Mbemba,  »ce progrès passe impérativement par l’enracinement dans la culture politique Congolaise de cette réelle alternance démocratique qui entretient l’esprit de la continuité de l’État pour consolider les bonnes avancées antérieures, corriger les erreurs du passé et construire la nation ».

Dieumerci Lusakumumu
Top Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici