Ecoutez cet article

Des hommes armés ont attaqué, ce vendredi 21 septembre 2018, le camp de l’armée situé à l’aéroport de Rughenda, dans la commune Bulengera, ville de Butembo (Nord-Kivu).

Selon le maire de Butembo, Sylvain Kanyamanda, au moins deux civils ont été tués lors des affrontements.

“Il y a jusque-là deux civils morts, ils ont été victimes de balles perdues. Les recherches continuent”, a dit à actualite.cd, le maire de la ville de Butembo qui attribue l’attaque aux miliciens Maï-Maï.

“Les Maï-Maï ont voulu attaquer le camp militaire de Rughenda, heureusement que les FARDC ont réagi énergiquement contre eux. On est en train de les pourchasser jusque dans les périphéries”, a-t-il ajouté.

D’après l’autorité urbaine de Butembo, les assaillants voulaient libérer leurs hommes détenus par l’armée après leur arrestation dimanche dernier pendant qu’ils marchaient nus, munis d’armes blanches en plein centre-ville de Butembo.

Les détonations des armes lourdes et légères ont été entendues à Rughenda et à travers certains coins de la ville. La panique a gagné la population de Butembo dans la matinée.

“L’aérodrome de Rughenda et le camp militaire sont hors de danger”, a rassuré le maire Sylvain Kanyamanda.

Selon la police, un calme apparent règne au centre commercial de Butembo après les tirs entendus.

Yassin Kombi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici