Ecoutez cet article

Plus de deux semaines après la déchéance du ministre de l’Economie, Jean Marie Kalumba, certains députés de sa mouvance politique continuent d’affirmer que ce dernier ne va pas quitter son poste, compte tenu de « certaines irrégularités dans la démarche des parlementaires ».

Pour le député Papy Nyango, la motion de défiance contre le ministre a été entachée d’un faux en écriture. Selon lui, il n’y aura aucune démission du ministre tant que la cour de cassation déjà saisie n’aurait pas prononcé son verdict.

Les députés, auteurs de la motion de déchéance, quant à eux, ont évoqué l’article 147 alinéa 2 de la Constitution. D’après le député Crispin Mbindule, se basant sur cette disposition de la loi, « le ministre n’est pas tenu de déposer sa démission car il est déjà réputé démissionnaire ».

Il a ajouté que « seul le premier ministre est appelé à démissionner si son gouvernement arrivait à tomber », d’après l’alinéa premier du même article.

Par ailleurs, Crispin Mbindule a indiqué qu’une commission d’enquête parlementaire devra être mise en place pour déterminer les responsabilités de Jean Marie Kalumba dans le détournement des 6 millions de dollars destiné à l’achat des chinchards à Namibie.

Le ministre de l’Economie, Jean-Marie Kalumba a été déchus au parlement le 30 mars.

Radio Okapi
MCP

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici