Écoutez cet article

Patrick Lyoya, un réfugié congolais de 26 ans, a été tué suite à une altercation avec un policier à Grand Rapids, dans le Michigan. Un contrôle routier qui dégénère, une bagarre, un coup de feu… Les faits remontent au 4 avril, mais la publication mercredi de la vidéo montrant les circonstances de sa mort provoque une vive émotion aux Etats-Unis.

Un homme noir tué d’une balle dans la tête

L’une des vidéos du drame montre le policier allongé sur le dos de Patrick Lyoya, avant qu’il ne lui tire, selon toute vraisemblance, dans la tête. C’est suite à un contrôle routier que l’altercation a éclaté. L’immatriculation de la voiture conduite par Patrick Lyoya ne correspond pas au véhicule.

Celui-ci comprend-il les ordres donnés par le policier ? Il semble confus. En tout cas, il n’obtempère pas : il ne reste pas dans sa voiture, quand le policier tente de l’immobiliser sur le capot, il prend la fuite, commence à courir. Une courte poursuite à pied et le policier le rattrape. Le plaque sol. Il sort un Taser, mais ne parvient pas à toucher Patrick Lyoya. Peu avant le tir, les deux hommes semblaient se débattre au sol pour prendre le contrôle du pistolet électrique du policier. « Lache le Taser », crie le policier.

La caméra portée par le policier a cessé de fonctionner à ce moment. Involontairement, dit-il. Mais le passager de Patrick Lyoya filme la scène. Dans cette vidéo, on entend le coup de feu qui tue Patrick Lyoya.

Deux ans après George Floyd

« Je considère cela comme une tragédie », déclare le chef de la police de Grand Rapids Eric Winstrom lors d’une conférence de presse où les vidéos ont été dévoilées. « La perte d’une vie, quelles que soient les circonstances, est triste, et je sais que cela aura un impact sur notre ville ».

La société américaine a été secouée ces dernières années par les décès d’hommes noirs tués par des policiers, particulièrement après qu’un policier blanc à Minneapolis s’est agenouillé sur le cou de l’Afro-Américain George Floyd en 2020. Les images de la mort de George Floyd, dans la rue face contre terre, et après qu’il eut répété ne plus pouvoir respirer, avaient choqué dans le monde entier. Son nom était ainsi devenu, aux côtés d’autres, un emblème du mouvement Black Lives Matter lors des grandes manifestations antiracistes de 2020.

Des manifestations mercredi

Plusieurs dizaines de manifestants se sont rassemblés mercredi soir à Grand Rapids, et les commerçants ont baissé leur volet dans la crainte de violences comme celles de 2020 après la mort de George Floyd. Selon des images de la chaîne ABC, des dizaines de personnes se sont rassemblées dans le centre-ville de Grand Rapids, une agglomération de 200.000 habitants. Les manifestants portaient des pancartes « Black Lives Matter » (« Les vies noires comptent »), et scandaient « Pas de justice, pas de paix ».

Le policier à Grand Rapids a été placé en congés payés en attente des résultats de l’enquête menée par la police de l’Etat du Michigan. Son nom n’a pas été révélé.

RTBF / MCP

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici