Ecoutez cet article

Le Collectif des Patriotes Congolais s’est rendu, ce Mardi 05 mai 2020, au cabinet du Vice-premier ministre de la Justice Célestin Tunda ya Kasende, pour dénoncer les propos l’évêque Pascal Mukuna vis-à-vis de l’ancien président de la République, Joseph Kabila Kabange.

Devant les professionnels des médias, Papy Pierrot Bangonda, porte-parole dudit collectif, a indiqué que les allégations de l’initiateur du mouvement Éveil patriotique contre Joseph Kabila, à travers l’émission Bosolo na politik et même sur le perchoir de son église ACK, sont constitutifs de nombreuses infractions prévues et punies par le Code Pénal Congolais.

Selon ce Collectif, Eveque Pascal Mukuna a affirmé que “Joseph Kabila aurait placé des Rwandais à la tête de l’armée congolaise dans toutes les provinces de la RDC, et qu’il serait responsable du pillage avec le nouveau code minier et de la création des sociétés parallèles à la GECAMINE et la MIBA pour voler les matières premières prennant la destination de Rwanda et Tanzanie”.

Cette organisation de la société civile ajoute en même temps que le coordonnateur de l’Eveil patriotique a accusé l’ancien Chef de l’État d’avoir créé le mouvement Kamwena Nsapu qui a été à la base de l’assassinat de plusieurs congolais.

Ce collectif attend voir le Ministre de la Justice se saisir de cette affaire et que l’évêque Pascal Mukuna puisse répondre de ses actes.

Lire aussi: Pascal Mukuna : « Je savais que ce coup allait arriver »

Pénélope Kasita

1 COMMENTAIRE

  1. Mnsieur Papy Pierrot Bangonda! Ne te fais pas l’avocat du diable. Les crimes qu’a commis Joesph Kabila sont demontrables au-dela de tout doute raisonnable. Pourquoi a-t-il echoue de briguer u troisieme mandat alors qu’il en avait l’envie? Qui a assasine Floribert Shebeya, Mukendi Rossy et le chef Kamwina Sapu? Qui est l’auteur des fosses communes partout En RDC? Joesph Kabila peut repondre a toutes ces questions dans un tribunal international. Je te rappelle que Joseph Kabila s’est attire la foudre en catalysant la mort de l’Americain Micheal Sharp et de la Sudoise Zaida Catalana. Les Americains observent Joesph Kabila a la loupe.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici