Ecoutez cet article

Le Colonel Olivier Gasita, commandant des opérations militaires à Yumbi, fait l’intérim de l’Administrateur de ce territoire après l’assassinat du titulaire du poste mi-décembre 2018 au cours des violences à caractère intercommunautaire.

« La cause directe de ce drale est la mort du chef de groupement des Banunu. Il était décédé le 2 décembre à Kinshasa. On devrait ramener le corps ici et l’enterrer là où il vivait. La communauté Batende avait protesté, mais on l’a enterré la nuit du 14 au 15 décembre 2018. Les violences ont commencé le dimanche 16 décembre. J’étais à Kinshasa à la première zone de défense et j’ai été dépêché par ma hiérarchie. Je suis arrivé un jour après et le drame était déjà arrivé » », a t-il expliqué à actualite.cd

Selon le bilan provisoire de l’armée, 534 personnes ont été tuées dans ces zones dont 166 à Yumbi-cité. L’ONU parle d’environ 900 personnes tuées dans ce territoire. Les enquêtes sont encore en cours. Les autorités congolaise privilégient la thèse d’une attaque planifiée.

Les journées du nouvel administrateur du territoire sont remplies.

« La première difficulté est la reconstruction des habitations détruites. Nous avons appel au gouvernement et aux humanitaires. Il y a aussi la famine, tout a été ravagé. Les élèves ont également tout perdu. Il faut une assistance pour la continuité de l’année scolaire (…).Ce n’est pas aussi facile. Je dois travailler jour et nuit pour que tout marche. Il y a beaucoup de déplacés. J’ai fait appel à tout le monde. Les deux communautés ont accepté notre présence », explique t-il.

L’autre défi du Colonel Olivier Gasita faire revenir environ 16.000 déplacés dans cette cité-fantôme qui comptait jadis environ 20.000 habitants.

« Je fais appel à tout le monde, pas seulement ceux qui sont sur les ilots, mais aussi ceux qui sont sur la terre ferme. Tout le monde doit revenir. Il n’y a rien à craindre. On assure la sécurité pour tout le monde. On fait des patrouilles diurnes et nocturnes pour sécuriser tout le monde au fleuve et sur la terre ferme », dit-il.

Le Territoire de Yumbi est principalement composé de deux tribus : Les Tiene (ou Tende) et les Nunu. Les Tende sont majoritaires et sont concentrés dans le Secteur de Mongama alors que les Nunu sont localisés dans la cité de Yumbi et dans quelques villages environnants. Si ces derniers vivent principalement de la pêche parce qu’ils sont riverains, les premiers sont majoritairement cultivateurs et éleveurs. Entre les deux peuples la cohabitation pacifique a toujours été difficile.

actualite.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici