Ecoutez cet article

La représentante spéciale du secrétaire générale de l’ONU en RDC, Leila Zerrougui a échangé lundi 31 août avec Martin Fayulu à Kinshasa. L’échange a porté entre autres, sur la « stabilité du pays », a dit Mme Zerrougui.

« Nos rencontres sont nécessaires, sont à la fois normales parce qu’en tant que partenaires on discute, on échange parce qu’il y a plusieurs choses qui se passent dans le pays et donc je suis venue échanger avec le président Fayulu et discuter aussi de comment chacun de nous peut apporter sa contribution pour faire avancer la stabilité et la paix en RDC comme nous sommes dans les difficultés liées à la fois au Covid-19, aux élections, de tension à l’est, la démobilisation des groupes armés et des violent qui continuent d’affecter certaines provinces en RDC », a déclaré le cheffe de la Monusco.

Les deux personnalités ne se sont pas publiquement rencontrées depuis les dernières élections de décembre 2018. Au cours d’un meeting samedi 2 février 2018 à la place Sainte Thérèse, dans la commune de N’djili, l’ancien candidat de Lamuka à la présidentielle avait expliqué le rôle qu’avait joué Leila Zerrougui pour une éventuelle rencontre entre lui et l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila avant la publication des résultats de l’élection.

« J’étais prêt à le rencontrer mais pas à Kingakati. Le Congo est un pays de droit. Nous, à Lamuka, le pouvoir, c’est pour faire en sorte que les lois soient respectées. Il est dit dans la constitution que lui est un sénateur à vie. Ce sera comme ça. Il y a aussi le statut des anciens chefs de l’Etat. Nous allons l’appliquer. Je vais le rencontrer pour lui dire qu’ici, ce n’est pas pour la vengeance. Nous allons reconstruire le pays. C’est ce que j’avais dit à Leila. J’attendais sa réaction. Ensuite, moi et Muzito, nous sommes allés la rencontrer. Elle nous a dit qu’avant la publication des résultats, elle avait rencontré Kabila et lui avait rapporté que Fayulu était disposé à le rencontrer, mais jusqu’aujourd’hui sans suite », avait-il dit devant ses militants.

Fayulu et Zerrougui veulent tous que tous les processus en cours actuellement au pays puissent contribuer à « renforcer sa stabilité. »

Actualite.cd

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici