Écoutez cet article

La Cour Constitutionnelle siégeant en matière de contentieux électoral a appelé en audience publique ce mardi 15 janvier dans la salle d’audience de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe la cause sur la requête de la Dynamique de l’opposition en contestation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018.

Les avocats de Martin Fayulu demandent dans leur requête le recomptage des voix. Ils disent avoir des preuves qui montrent que le score qui a été attribué à leur candidat n’est pas conforme aux suffrages exprimés en sa faveur.

Toujours ce mardi à la Cour Constitutionnelle, il sera également question de la requête de Théodore Ngoy Ilunga Wasenga en contestation de la régularité du scrutin présidentiel.

« Les élections elles-mêmes n’ont pas été régulièrement organisées. Le rôle de la CENI, c’est d’assurer la régularité des élections conformément aux dispositions constitutionnelles. Cette irrégularité organisée et voulue a conduit à des élections chaotiques qui nous donnent comme résultat un président de la République qui n’aura aucun pouvoir. Cela ne donne pas lieu à une alternance crédible », avait expliqué à candidat à ACTUALITE.CD le candidat Théodore Ngoy.

actualite.cd


SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici