Ecoutez cet article

Il reste peu de traces de Patrice Émery Lumumba.

Cependant, le gouvernement s’apprête à lui rendre des hommages nationaux ce 30 juin, jour de la commémoration de l’indépendance de la République Démocratique du Congo.

D’après le programme convenu entre la RDC, la famille LUMUMBA et le Royaume de Belgique, il est prévu à Bruxelles le 21 juin, la cérémonie de récupération des reliques du héros national par le Chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Avant son enterrement prévu à Kinshasa en présence du Roi des belges, les restes de Lumumba feront le tour de quelques villes, dont Lumumba-ville, Kisangani et Shilatembo.

Dans son discours sur l’Etat de la nation lu devant députés et sénateurs réunis en congrès, le chef de l’État Félix Tshisekedi avait promis de rapatrier dès 2021, les reliques de l’ancien premier ministre Patrice Emery Lumumba.

Tshisekedi avait également confirmé qu’un mausolée sera construit pour honorer sa contribution à la nation, avant que le pays ne célèbre son 61e accès à l’indépendance nationale et internationale.

Pour la petite histoire, le 17 janvier 1961, au début de la nuit, l’ancien Premier ministre, Lumumba et ses deux compagnons, Maurice Mpolo et Joseph Okito, sont exécutés par un peloton de la gendarmerie-armée katangaise commandé par un officier mercenaire belge, en présence de plusieurs ministres du Katanga en sécession.

Celui qui est devenu le héros de l’indépendance du pays de Tshisekedi n’a jamais eu de sépulture car, après son assassinat, son corps avait été dissous dans de l’acide. Une dent de Patrice Lumumba doit cependant être remise à la RDC d’ici-là le 30 juin.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici