Le groupe de 13 personnalités politiques et sociales signataires de l’appel du 11 juillet pour un consensus sur le processus électoral en RDC, a été reçu ce lundi 24 août 2020 en fin de journée par Martin Fayulu Madidi, président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé).

À l’instar de la rencontre intervenue un peu plus tôt dans la journée avec Adolphe Muzito, coordonnateur de LAMUKA, le groupe de 13 a fait part de son cahier de charge à l’ancien candidat à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018.

À l’issue de la rencontre, le député national Delly Sesanga, membre du groupe de 13, a indiqué à la presse que Martin Fayulu a accueilli favorablement leur initiative et fait part des propositions contenues dans son plan de sortie de crise.

“Depuis le début de cette initiative, nous parlons à tous et le président Martin Fayulu nous a réservé un accueil intéressé par rapport aux propositions qui sont faites par le groupe de 13. Il nous a fait part de ses propres propositions contenues notamment dans son plan de sortie de crise. Je crois que c’est le mélange de toutes ces idées dont sortira ce consensus auquel nous appelons tous les décideurs, tous les acteurs politiques”, a déclaré Delly Sesanga.

En outre, l’élu de Luiza dans la province du Kasaï-Central a rassuré que sur l’essentiel, ils se sont mis d’accord en ce qui concerne les réformes qu’il faut entreprendre. Il a, dans la foulée, souligné que personne ne propose la voie révolutionnaire pour changer les choses.

“Tout le monde est d’accord qu’il faut entreprendre des réformes et j’ai même entendu le président Martin Fayulu dire qu’il allait faire des sit-ins pour obtenir ces réformes. Maintenant, dans les modalités de mise en œuvre il y a toujours des sensibilités différentes mais qui sont marginales par rapport au fond”, a souligné Delly Sesanga, qui est également président du parti politique Envol.

À en croire le groupe de 13 personnalités politiques et sociales, leur démarche consiste aussi à tout mettre en œuvre pour éviter le glissement en 2023, année prévue pour l’organisation des élections générales en République Démocratique du Congo.

Lire aussi : RDC: après Tshisekedi et Nangaa, les 13 personnalités, qui militent pour un “consensus sur les réformes électorales”, se sont entretenus avec Bemba(S’ouvre dans un nouvel onglet)

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici