Ecoutez cet article

Dans une lettre lue en plénière par le président du bureau du Sénat, Modeste Bahati, Willy Bakonga ministre sortant de l’EPST veut retrouver son siège à la chambre haute. Ce que refuse son frère laissé comme suppléant.

Au cours de la séance plénière de ce jeudi 22 avril au Sénat, le président du bureau Modeste Bahati Lukwebo a fait part aux sénateurs d’une lettre du 17 avril signée par le ministre sortant Willy Bakonga demandant sa réintégration comme sénateur.

Une demande que Reagan Bakonga, suppléant qui a pris sa place, a demandé au bureau de rejeter.

Dans une motion incidentielle au cours de cette plénière, Reagan Bakonga a expliqué au bureau que l’ancien ministre d’État à l’EPST n’avait pas écrit au bureau dans le délai requis. « A défaut de se présenter dans le délai fixé, il est présumé avoir renoncé à son mandat de sénateur. » a déclaré Reagan Bakonga.

Avant d’indiquer que cette lettre de demande de réintégration est « un usage de faux ».

En réplique, Modeste Bahati Lukwebo a indiqué que conformément au règlement intérieur, la chambre a pris acte de la demande de Willy Bakonga.

Pour rappel, le ministre d’État sortant Willy Bakonga a été remplacé au Sénat par son frère cadet, Reagan Bakonga. Ce dernier estime que son frère a perdu le mandat, faute d’avoir écrit en dehors du délai prévu par la loi.

Dido Nsapu
Digital Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici